Vélo Tour en Alsace du 13 au 16 septembre 2014

 

Vendredi 12 septembre 2014.

 

 Mr Strohmenger,  Maire de Traenheim et plusieurs de ses adjoints nous reçoivent à la mairie.  Quelques mots d’ accueil et de bienvenue plus tard, nos coaches et vaillants cyclistes ont l’ occasion de faire connaissance avec leurs homologues de Touraine. Les Duchemin de la Mayenne nous rejoindront le lendemain.

 

 

13 Septembre 2014. Et nous voilà partis !!!

 

Départ sur les chapeaux de roues. Pour commencer, réception dans les salons de la CUS.

 

Le Dr Alexandre FELTZ, adjoint au Maire de Strasbourg en charge de la santé, puis le PR DE BLAY pour les pneumologues du NHC (nouvel hôpital civil de Strasbourg) ont salué notre initiative et ont insisté sur le rôle des activités physiques adaptées aux capacités de chacun, et rappelé le rôle novateur de la politique de la Ville de Strasbourg avec le programme du « Sport sur ordonnance »

 

 

Sur le parvis de la CUS  nous attendaient les journalistes des DNA, photographes de la CUS et surtout FR3 Alsace. Plusieurs participants ont été interviewés, Michel, Gilbert et le DR FELTZ , entre autres.

 

Le reportage est passé sur FR Alsace dès le journal de 12h et repris à 19h  ( Nous avions déjà eu les honneurs de la chaîne locale, Alsace20, avec un petit reportage réalisé sur la place de la cathédrale de Strasbourg, et diffusé en boucles le mercredi 10 et le jeudi 11 septembre).

 

Grâce à l’ ASPA, notre projet était mentionné sur France Bleu Alsace, première radio locale, le matin à 8h25, en même temps que les informations sur la pollution.

 

Mme Marie-Rose Gerhard, notre présidente a donné le départ à notre joyeuse troupe, encadrée par quatre  membres du Cyclo Club de Wasselonne accompagnée par les marcheurs de Rando Santé de Guy Pfister, et Mr et Mme Ourion de Passerelles et Compétences. 

 

Suprême honneur, des motards et des cyclistes de la Police Municipale, ainsi que le Dr Feltz nous ont accompagnés sur les pistes cyclables de la CUS. Cette escorte en a ému plus d’un ! Ce n’est pas souvent que des malades insuffisants respiratoires, avec leurs appareils respiratoires, reçoivent un tel hommage.

 

Les participants sont atteints essentiellement de BPCO d’origine diverses (tabagisme, polyarthrite, scoliose, chlore..) de  fibrose et d’apnées du sommeil. Au départ, seuls 3 participants partent appareillés. Ils seront cinq au retour. La 1° étape sur piste cyclable,  reliant Strasbourg à l’étang de Hangenbieten, s’est déroulée sans encombres à part une personne, fatiguée à l’arrivée. Les donneurs de sang d’Entzheim, avec leur président, Mr Friedrichs, nous  ont rejoints. Pour rappel, les donneurs de sang d’ Entzheim avaient organisé le 7 septembre 2014 une marche de la solidarité au profit de l’ AMIRA. (25  membres de notre association y avaient participé).

 

Déjeuners servi par nos bénévoles, bonne humeur et belle ambiance au menu. Tous les jours, les repas seront cuisinés par M. Fuchs, le chef du Loejegückler de Traenheim, sur des propositions de menus de Colette de Tours, qui a une certaine expérience dans ce domaine puisqu’elle a rallié Bourges à Lyon à bicyclette.

 

 

Jacques, notre coach, souligne l’importance de la discipline et rappelle les règles de sécurité. Et, nous voilà en route pour la 2° demi-étape qui nous amène à la Maison des Associations de Molsheim, via la verdoyante Alsace et son vignoble…

 

Petite réception avec Mme Jeanpert, adjointe au Maire, qui relève dans  notre action la solidarité, l’exemplarité (par le sport) et la réactivité. Peu après, Mr FURST, député-maire de Molsheim nous fait l’honneur de nous retrouver.

 

Arrivée de Philippe Poncet, de compagne, de Mr Seznec, ancien coureur pro, Mr Engeset et un caméraman. Nous aurons l’occasion d’ en reparler.

 

Installation à l’hôtel Bugatti : les cuves d’ O² sont là, les chambres prêtes. Elles sont toutes accessibles par ascenseur, comme nous l’avons vérifié lors d’un parcours de reconnaissance ; pas de baignoire, mais douche seule pour ceux qui ont  plus de difficultés à bouger.

 

Vers 20h, nous allons manger un Baeckeoffe, spécialité alsacienne, à la Metzig, restaurant et batiment emblématique de Molsheim.

 

Fatigués, mais contents d’avoir réussi la première journée, nous allons essayer de dormir.

 

 

 

 

14 septembre 2014, 5h: 1° chose à faire, consulter les DNA pour lire l’article nous concernant. Il est intitulé « Sous oxygène et à vélo ! », nous avons pour la 4° fois les honneurs de la presse régionale. Notre projet suscite l’intérêt, éveille la curiosité chez les partenaires aussi… Enfin, l’article mentionne nos coordonnées…

 

Un journaliste des DNA est là, interviewe et filme les participants. Il rencontre également M. Poncet remonté de Marseille et M. Christian Seznec, ex-professionnel, classé 5° et 6° des Tours de France à la fin des années 70. L’article paraîtra le 17 septembre.

 

La matinée est agitée !! Le cameraman de Philippe Poncet s’est blessé à la tête la veille, mais après quelques heures d’observation, il part néanmoins à la chasse aux images avec le motard « réquisionné » par AMIRA…. Le vélo d’Elisabeth a résisté aux tentatives de vol et démontage. Les coaches sont là pour le réparer. Les coaches sont toujours là.

 

Vers 10h, départ pour une boucle autour de Molsheim, via le Dompeter, plus ancien édifice religieux d’Alsace, et le festival Bugatti, qui permet d’admirer des dizaines d’anciennes Bugatti, toutes en état de fonctionner. D’ailleurs  Molsheim abrite le siège de Messier- Bugatti.

 

Deux participantes sont fatiguées, se reposent ce matin, mais repartiront l’après-midi. Jean-Marie a du mal. La présidente le met sous O² et commande du matériel chez notre prestataire, IP Santé. Nos prestataires également seront toujours là, pile à l’heure, pour rendre service et déplacer les cuves d’ hôtel en hôtel.

 

Repas de midi à la Maison des Associations. Nous avons toujours prévu un toit, au cas où… Une soupe chaude a toujours été au menu, même si le soleil nous a accompagné durant tout notre périple. Nos bénévoles sont présentes pour chercher et ramener les repas, mettre la table, laver, et ranger la vaisselle… Hommage ! Tous les jours, Agnès apporte des gâteaux différents qu’elle prépare chez elle ainsi que le café très apprécié après le repas.

 

Maintenant qu’on commence à repérer les visages, nous en profitons pour faire un tour de table de présentation.

 

En route pour Obernai, deuxième ville la plus touristique du Bas-Rhin, après Strasbourg. Ville de carte postale avec ses couleurs, rues pavées, maisons à colombages, datées de la fin du Moyen Age. Une petite incursion à Rosheim nous a plongé au cœur dune fête médiévale .

 

Peut-être, le parcours  le plus exigeant sur pistes cyclables et routes partagées eu égard au dénivelé et à la qualité du revêtement de la chaussée . Notre chance, Strasbourg et l’Alsace sont très bien équipées en pistes cyclables et nos coaches avaient choisi des itinéraires quasi-plats. Tout le monde, sauf Jean-Marie, arrive à bon port. Cécile est plus fatiguée, mais comme d’ habitude, elle se ressaisit vite et récupère en saturation. Philippe Poncet nous a accompagné le matin. L’après-midi, il montera au Mont National, plus difficile, peut-être pour s’entraîner à sa tentative de record du 12 octobre? Les dynamiques Roland et Suzanne Duchemin l’accompagnent et profitent d’un point de vue exceptionnel.

 

Hôtel du Gouverneur :  le luxe en centre ville. Tout est prêt, comme d’ habitude. Les cuves d’ O² sont livrées en chambres à chaque déménagement. En voiture, nous allons à Boersch. Faut dire qu’à Obernai se déroule le salon bio qui draine beaucoup de monde, et il n’y aurait personne pour nous recevoir.

 

A Boersch, petit village alsacien fortifié sur la route des vins, M. Philippe Meyer, maire de la ville et conseiller général nous accueille. Là encore, sont salués  notre action, et notre projet de faire des APA (activités physiques adaptées), la 1°solution non médicamenteuse pour améliorer la vie des IR. Après une allocution de bienvenue, M. Meyer nous offre le verre de l’amitié, avec –  entre autres – de l’Auxerrois du village et du « Ropfköche » spécialité de Boersch . . .  Anne, la fille de Claudie, nous gratifie d’un petit tour de chansons traditionnelles, et nous fait entendre sa jolie voix qu’elle travaille avec un professeur de chant.

 

 

Retour à Obernai, maisons fleuries, géraniums. Direction la « Halle aux blés », monument référence de la ville. Dîner de Flammekueche, tartes flambées alsaciennes. Tous les dîners seront composés de spécialités locales.  Amira paie les repas, mais pas les boissons : pas d’incitation à l’excès… Gilbert et Joseph sont à la recherche de sensations fortes, génération gingembre et crises de rires.

 

15 Septembre.

 

Il fait grand beau. L’équipe Poncet est partie vers 5h du matin.

 

Comme tous les jours, le groupe est au complet. Nous n’aurons pas connu de défaillances : c’est dire si l’ambiance est bonne. Les coaches arrivent à vélo, Elisabeth en train de Strasbourg, Marie-Thérèse, Marie-jeanne, Michel… se trouvent un chauffeur.

 

Au menu ce matin, la route vers Westhouse, route qui rend peu, plus difficile à rouler. Tout le monde est reparti, avec nos jolies chasubles  AMIRA bleues. Comme nous sommes en avance sur nos cantinières, Gilbert nous détend par quelques tours de magie. L’adjointe au maire vient nous saluer. M. Michel Vicaire, vice-président de la FFAAIR, fédération française des amicales et associations d’insuffisants respiratoires, et responsable de la BPCO au sein de cet organisme, nous fait le plaisir de nous retrouver et de partager notre repas. Comme à chaque repas, Jacques nous lit une de ses histoires  de cyclistes fort appréciées.

 

Il fait chaud, nous cherchons l’ombre. Pourtant, pas de fatigue musculaire. Faut dire que nous sommes bien entraînés. Les Duchemin, de la Sarthe, sont des experts. Nos amis de  Touraine sont bien souvent à pied d’œuvre. Les Alsaciens s’entraînent avec le cyclo-club de Wasselonne depuis mai 2014. Et que dire de Cécile qui n’avait plus roulé depuis plus de 20 ans et qui s’est remise en selle il y a peu !!. Chapeau bas !

 

5° étape, vers Erstein, à travers la campagne d’ Alsace, ses houblonnières et ses champs de choux à choucroute..  Grand soleil.

 

Erstein, capitale du sucre comme se plaît à nous le rappeler M. Dinterich, adjoint au  maire de la cité qui nous accueille à l’Hôtel de Ville, dans la salle des mariages où sont accrochés quelques « Spindler », marqueteries alsaciennes renommées et fort chères.  Et, pour nous le rappeler, M. le Maire fait cadeau à Marie-Rose Gerhard, notre présidente, d’un paquet de …sucre en poudre de la marque Erstein.

 

Marie-Agnès Wiss, présidente de AIRSA, l’équivalent de AMIRA dans le Haut-Rhin, vient nous rejoindre avec une dizaine de marcheurs, ainsi que la présidente de Air à Domicile, prestataire de Mulhouse. Petit bémol : salle au 1° étage, sans ascenseur. Nos IR souffrent mais ne se dégonflent pas ! Il est vrai qu’ils sont globalement plus à l’aise sur leur vélo…

 

Le soir, nous nous retrouvons à l’Hôtel des Bords de l’ Ill, avec un jardin qui donne sur la rivière alsacienne de ce nom. La gérante nous y attend. Elle suit notre périple de près. Atteinte de la même maladie que Colette (polyarthrite rhumatoïde), elle a vu sa santé s’améliorer grâce à des activités physiques.

 

Tout le monde est installé au rez-de-chaussée. L’apéritif nous est offert. L’équipe tourangelle nous offre des boîtes à mouchoirs décoratives en mosaïques de fabrication artisanale en pierres. Histoire de dégager les poumons ?                                  

 

Encore une spécialité locale ce soir : choucroute aux poissons (sandre, brochet, truite, omble chevalier…), avec un pinot gris rosé... La chorale Sainte-Cécile de Duttlenheim nous rejoint pour le dessert et crée une ambiance chaleureuses avec quelques chants bien enlevés, dont certains en alsacien.

 

 

16 septembre. Le retour.

 

En ce 4e jour, la fatigue commence à se fait sentir : chez les coureurs,  les accompagnateurs mais aussi les organisateurs et Cécile a le trac. Jean Marie s’économise pour pouvoir accompagner le groupe sur la fin de la journée. Céline, de IP Santé à domicile nous rejoint pour la journée. Elle connaît quelques membres de l’association puisqu’ elle les accompagne pendant le réentraînement à l’effort. Nous remontons vers Strasbourg sur la piste le long du canal.

 

Repas à Eschau. Là encore nous sommes bien accueillis, les tables sont mises à l’ombre, des toilettes sont disponibles et propres. Dernier repas, derniers tours de magie de Gilbert, dernière lecture de Jacques, dernières mises au point, échanges d’adresses, à qui adresser les photos, derniers discours et remerciements. Dommage que ça s’arrête déjà… « Il  faudrait le refaire » estiment certains.

 

M. Kleinpeter et son équipe de l’ ASPA (association pour la surveillance de la pollution atmosphérique) nous rejoignent :  ils  vont  nous accompagné sur le dernier tronçon. Ils nous ont déjà aidés avec quelques spots radios et la mise en avant de notre manifestation sur leur site web.

 

Enfin, Cindy de la MFA, Mutualité Française Alsace, un de nos principaux partenaires, nous rejoint sur la fin du trajet.

 

 

Tout le monde roule, les deux plus fatigués ne feront que les derniers kilomètres, mais ils les feront. L’esprit de groupe et la solidarité sont puissants : peu de malades se seraient crus capables d’accomplir ces 100km. Seuls, ils n’auraient pas osé ou auraient abandonné en cours de route.

 

A l’entrée de la CUS, communauté urbaine de Strasbourg, la police municipale à vélo nous attend et va régler la circulation pour que la traversée se passe bien.

 

Tout est bien qui finit bien. Pas blessé. Peu de tracas.

 

La Mairie de Strasbourg nous reçoit à nouveau dans son grand salon. M. Chatel, vice-président de l’AMIRA constate avec humour que personnes n’est mort( !) durant le tour, le Dr Feltz rappelle la politique de la Ville de Strasbourg en matière de santé : le sport sur ordonnance et félicite les coureurs. M. Kleinpeter de l’ ASPA en fait de même. Dernier pot d’accueil, et remise aux participants de trophées avec profil de cycliste.

 

La récréation est finie. Avec regret, mais satisfait de son exploit, le groupe s’éparpille.

 

Les participants ont du mal à reprendre pied dans la réalité : l’un ne trouve plus ses clés, un autre son portable, un 3e ses chaussures, un 4e son sac ! Il y en a même qui cherchent leur voiture, qu’elles croient volée, alors qu’elles sont venus en co-voiturage!!!

 

Dur, dur de retourner à « la vie civile » après avoir vécu cette joyeuse parenthèse !

 

MEDIAS

Comme vous avez pu le constater, nous avons bénéficié à une large couverture médiatique. Grâce à la Ville de Strasbourg, à l' ASPA et à notre travail!!!

Sur la télé locale, Alsace20, et la télé régionale, FR Alsace, nous avons bénéficié de reportages d' 1'30 plusieurs fois répétés.

Les DNA nous ont gratifiés de 5 grands articles de pressel la plupart en page "Région". Vous pouvez les consulter ci-dessous en les téléchargeant.

Avec tout ça, notre message sur la BPCO et les APA devrait avoir été entendu par les médecins, patients, autorités etc!!

Télécharger
DNA Edition Molsheim 18.09.2014.doc
Document Microsoft Word 89.5 KB
Télécharger
dna 17..09.2014.jpg
Image JPG 852.8 KB
Télécharger
dna 14..09.2014.jpg
Image JPG 895.4 KB
Télécharger
dna 13..09.2014.pdf
Document Adobe Acrobat 968.3 KB
Télécharger
dna 11..09.2014.jpg
Image JPG 131.7 KB
Télécharger
dna 08..09.2014.jpg
Image JPG 786.2 KB
Télécharger
dna 27.08..2014.jpg
Image JPG 839.8 KB
Télécharger
Journal télévisé France 3 Alsace du 13 septembre 2014
Reportage consacré à notre manifestation (démarre dans 10 secondes env)
Journal_France_3_19_20_Alsace_du_13.avi
Fichier Vidéo 13.0 MB

 

 

 

 

http://www.lejsbach.net/uploads/images/Costume_-Alsacien_001%5b1%5d.jpg

 

les insuffisants respiratoires au VELOTOUR en ALSACE

 

 

Joignons l’utile à l’agréable ! Pour faire connaître la BPCO, l’association a élaboré un  programme de tour à bicyclette d’une centaine de km répartis sur 4 jours, du 13 au 16 septembre 2014. A raison de 20-25 km par jour, il vous permettra de découvrir la capitale de l’Alsace, mais aussi des villages et de petites villes à l’architecture  typique, Molsheim, le berceau de la Bugatti (et plus récemment de la Veyron), le vignoble  du Piémont vosgien mais aussi la plaine d’Alsace et le Rhin, et ceci en toute sécurité sur des pistes cyclables (essentiellement) sans dénivelé. Bref, le circuit idéal pour des patients atteints de BPCO, mais qui prennent leur souffle en main et pédalent pour le garder !

 

 

----------------------------------------------------------------------- 

 

 

DOSSIER   de    PRESSE    VELO TOUR 2014

  

  1. Présentation  AMIRA et 30 ans

    Association de Membres Insuffisants Respiratoires d’ Alsace.

    L’AMIRA, fondée en 1984,  est une association gérée par des bénévoles, dont beaucoup sont atteints d’une maladie ou d’un handicap respiratoire. Sous oxygénation, ventilation par masque ou trachéotomie, ils sont principalement atteints de BPCO, Apnée du Sommeil, Asthme… 

Nos objectifs : rassembler les insuffisants respiratoires pour qu’ils sortent de leur isolement, entretenir des relations de solidarité, les informer sur les maladies respiratoires, faire connaître la BPCO pour qu’elle soit dépistée à temps et faire prendre conscience de l’importance des activités physiques adaptées, en particulier la réhabilitation respiratoire.

 

  

  1. La BPCO.

    La BPCO, bronchopneumopathie chronique obstructive, est essentiellement due au tabagisme, et se caractérise par l’ obstruction non réversible des bronches. Elle apparaît vers 45 ans, soit environ 25 ans après le début du tabagisme.

    De l’essoufflement à l’ effort vers l’ essoufflement sans effort, la BPCO non traitée peut conduire à l’ insuffisance respiratoire grave, c'est-à-dire à l’oxygénothérapie.

    L’arrêt du tabac et la pratique de sports et d’activités physiques adaptées sont indispensables pour ralentir l’évolution de la maladie.

    L’un des objectifs de l’ AMIRA est de faire de la prévention de la BPCO, cause de 17 000 décès par an en France, et qui sera en 2030 la 3° cause de décès dans le monde.

     

  2. Vélo Tour

    Dans le but de promouvoir ces activités sportives, l’ AMIRA organise ce Vélo Tour qui . se déroulera du 13 au 16 septembre, dans un secteur Strasbourg – Molsheim.

    Y participent des Insuffisants Respiratoires de diverses régions de la France, dont Mme Colette Chaufour qui a rallié Bourges à Lyon à vélo malgré son handicap, et M . Philippe Poncet, insuffisant respiratoire,  qui se prépare à  battre le record du monde de distance parcourue à bicyclette avec un masque à oxygène. 

  1. Partenaires

 FFAAIR, MFA, REUNICA, CG67,ARS, Ville de STRASBOURG, ADIRAL, ASPA, IP Santé,. 

---------------------------------------------

 

PROGRAMME DU VELO TOUR :

 

« STRASBOURG DEFIE LA BPCO »

 

 

 

Sa.13/09 9h accueil à la mairie par l’adjoint au maire de Strasbourg, Dr Feltz, 1 parc de l’Etoile à

 

 

Strasbourg

 

12h Pique-nique à l’étang de Hangenbieten ou terrain de foot

14h : départ pour Molsheim

 

 

16h : pot d’accueil par M. Furst, député maire de Molsheim (ou un de ses adjoints) à la maison

 

des associations route des Loisirs

Di.14/09 9h45 : départ de l’hôtel Bugatti pour un rallye dans le secteur

 

 

12h : pique nique à Molsheim à la maison des associations route des Loisirs : accueil de

 

M. Bierry, maire et conseiller général de Schirmeck

14h : départ pour Obernai

 

 

16h : arrivée à Obernai, à l’hôtel du Gouverneur

 

17h : pot d’accueil par M. Philippe Meyer, le maire et conseiller général de Boersch à la salle

 

des fêtes de Boersch

Lu.15/09 9h45 : départ en direction de Westhouse

 

 

12h : pique nique à la salle polyvalente près des cours de tennis de Westhouse

14h : départ pour Erstein

 

 

16h : pot d’accueil à la mairie par M. Willer, maire et conseiller général d’Erstein

 

18h : arrivée à l’hôtel des « Bords de l’Ill » à Erstein

Soirée d’adieu animée par la chorale Sainte-Cécile de Duttlenheim (chants et sketches)

 

Ma.16/09 9h45 : départ en direction d’Eschau

 

 

12h : pique nique à la salle socio-culturelle Camille Clauss d’Eschau

14h : départ en direction de Strasbourg en longeant le canal du Rhône au Rhin

 

 

16h : arrivée à la mairie 1 parc de l’Etoile à Strasbourg

 

Accueil par le Dr Feltz et remise des trophées aux valeureux participants

Fin du parcours

 

 

 

 

Nos entraînements.

 

Samedi 3 mai, nos vaillants cyclistes ont entamé leur 1ère préparation au Vélo Tour d’Alsace. Ils ont bravé la météo qui n’avait rien d’un mois de mai : ciel gris et bas, humidité importante, froid (6°) et surtout vent contraire à l’aller. Tous ces éléments ont sans doute contribué à couper le souffle à deux membres atteints de BPCO, et les ont contraint à l’abandon. Nous espérons qu’ils pourront malgré tout participer au prochain tour  si la météo veut se montrer plus conciliante ! Les autres malades, soutenus par les 4 membres chevronnés du vélo club de Wasselonne ont poursuivi leur route. Arrivés au point de départ, ils étaient tellement convaincus par leur virée qu’ils l’ont prolongée pour atteindre les 10 km prévus par le guide J. Reisz.

 

Prochain rendez-vous à 10h le mercredi 21 mai au parking de Simply à Obernai. Si vous aussi, vous êtes tentés, il suffit de le signaler au 03 88 02 04 55.

 

Bravo à tous nos participants et un grand merci aux accompagnateurs !

 

 

---------------------------------------------

 

Entrainement du 21 mai 2014  

 

4 accompagnants pour trois malades, mais un miracle!

 

 

 

 

 

Mercredi 21 mai, nos malades insuffisants respiratoires se sont retrouvés pour un nouvel entraînement au « Vélo – Tour d’Alsace », titre qui risque d’être relooké au profit de « L’Alsace défie la BPCO ! ». Que nos amis de Tour et de Savoie ne se sentent pas mis à l’écart pour autant. Nous leur réservons une place de choix, car nous connaissons leurs compétences et apprécions à sa juste valeur leur précieux soutien.  

 

Contrairement à la précédente sortie, le temps était de la partie : douce chaleur et absence de vent : l’idéal, en somme !  Est-ce cette clémence des cieux qui a donné des ailes à Cécile ? Toujours est-il que malgré ses craintes de ne pas être à la hauteur après l’abandon du tour le 3 mai, elle a pu effectuer les 12 km au départ d’Obernai. Un exploit pour une personne atteinte de BPCO qui ne pratique habituellement que le vélo d’appartement !  

 

Le circuit avait été concocté en collaboration avec Alain Desmet, un habitant IR de la ville, et Jacques, l’un des trois accompagnants. Alain ne s’est pas contenté de préparer le circuit routier, il a également veillé à l’aspect touristique en nous faisant découvrir une croix exceptionnelle et un superbe pressoir. Son épouse s’est également jointe au groupe au soulagement de Cécile, qui ainsi s’est sentie moins seule au milieu de la gent masculine. Ces messieurs qui, au demeurant, se sont montrés plein de sollicitude à son égard et n’ont cessé de l’encourager tout au long du parcours !  

 

Un grand merci à Jacques, Jean-Claude et Jean-Paul qui freinent leurs ardeurs cyclistes pour se mettre au diapason des insuffisants respiratoires, leur permettant ainsi d’avancer à leur rythme. 

 

Le prochain entrainement, du 4 ou 11 juin, selon la météo, aura lieu en présence d’ un journaliste des DNA, en principe.

 

EN PROGRES !

 

 

 

En ce mercredi, 2 juillet, tous les ingrédients pour une jolie balade sont réunis : ciel bleu, soleil radieux, température idéale ! Nos quatre cyclistes : Cécile, Marie-Jeanne, Gilbert et Joseph sont partants ainsi que leurs quatre coachs : Bernard, Jacques, Jean-Claude et Jean-Paul. 

 

En route pour Avolsheim en passant par Soultz-les-Bains. Arrêt photo au bord de la Bruche, avec en arrière plan la chapelle St-Ulrich, le plus ancien sanctuaire d’Alsace encore existant.  

 

      Marie-Jeanne s’est fixé cette limite pour aujourd’hui. En compagnie d’une armée de cygnes, de canards et d’oies, notre « ornithologue » ne s’ennuiera pas jusqu’au retour de ses compagnons qui décident de pousser jusqu’à Molheim en passant par le Zich !  

 

Au retour, ils ramènent Marie-Jeanne. Elle réussit cette fois à revenir au point de départ sans se faire pousser par un accompagnant. Cécile, toujours en tête du peloton, déclare avoir pris vraiment plaisir à cette sortie. Le fait que sa saturation ne soit pas tombée en dessous de 90% d’oxygène pourrait être une bonne explication !  

 

Au cours de l’apéro à Traenheim, la discussion est animée : « Le jour J, au départ de notre périple :

 

                                        « STRASBOURG DEFIE LA BPCO »

 

faut-il laisser les voitures dans le garage du Parc de l’Etoile à Strasbourg ou à Traenheim ? A discuter avec le Dr Feltz, adjoint au maire de Strasbourg… 

 

Notre sortie du jour se conclura autour d’un déjeuner entre membres de l’AMIRA… et la décision de varier le programme le mercredi 9/7 en démarrant à la salle des fêtes « Les Roseaux » à Marlenheim, cette fois pour longer la Mossig.

 

 

 

Ah, le faux plat !

 

 

 

Le choc en arrivant au lieu de rendez-vous ! Cécile est seule avec ses trois gardes du corps : Bernard, Jacques et Jean-Claude   ! Nous attendons… le temps passe…Enfin deux appels au secours ! Marie-Jeanne nous attend à Scharrach : elle ne se souvenait plus que nous avions convenu les « Roseaux », et Joseph et Gilbert cherche le feu rouge à Marlenheim, le repère où il fallait bifurquer à gauche ! Mea culpa ! Nous avions oublié qu’il avait été supprimé lors des récents travaux d’aménagement de la ville !

 

Enfin, le groupe est au complet et s’élance le long de la Mossig sur une jolie piste ombragée, très appréciée par cette chaleur. Mais c’est un faux plat et, à l’exception de Gilbert, nos insuffisants respiratoires qui n’ont pas la grande forme aujourd’hui, peinent. Marie-Jeanne cale à l’entrée de Wasselonne et Cécile s’arrête peu avant la fin du parcours ! Ce qu’elle regrettera par la suite, car le chemin du retour, en légère pente descendante est un vrai régal ! Elle a adoré et même a osé conduire sa monture d’une main ! Elle prend de l’assurance sans aucun doute !

 

Le déjeuner sera pris au Buffalo Grill tout près des « Roseaux ». Bernard et sa compagne Bernadette, nous rejoignent. Elle accepte gentiment d’être notre « cantinière » durant le tour en septembre,.

 

Rendez-vous est pris pour le mercredi suivant, toujours aux « Roseaux ». Marie-Jeanne ne sera plus du nombre puisqu’elle part en cure, mais nous aurons peut-être la chance d’accueillir Michel qui a découvert lors d’une décompensation ce printemps qu’il était atteint de BPCO. Lors de sa cure à Oseja, il a pris de bonnes résolutions et s’est acheté un vélo. Et comme il est plus drôle de pédaler en bonne compagnie !!!

 

 

 

Mercredi, le 30 juillet, c’est la répétition générale : il est prévu une journée complète avec pique-nique. Bernadette, Liliane et Nicole iront chercher le repas préparé par le chef du Loejelgucker à Traenheim. En ce qui concerne la composition du menu, ce dernier a eu des instructions précises, basées sur les recommandations de Colette Chaufour. Il ne reste plus qu’à espérer que le ciel soit avec nous !

 

 

 

 

 

 

30 juillet 2014. big test.

 

L’EXPLOIT !

 

 

 

Il suffit d’observer la tenue de nos cyclistes pour mesurer l’exploit ! Un vilain crachin persiste toute la matinée ! Malgré cela, ils pédalent avec entrain jusqu’au Dompeter que nous visitons par curiosité – avec les explications de Jean-Claude, féru d’histoire de l’Alsace – mais aussi pour être un peu au sec !  

 

Vers 11h ils sont à Molsheim au Holtzplatz bien à l’abri sous un chapiteau avec tout le confort souhaitable : bans, tables, toilettes en dur, grâce à l’autorisation du maire qui a fait ouvrir ce lieu juste pour nous ! C’est là que la pluie cesse et que le soleil fait même de timides apparitions !! 

 

Après l’effort, le réconfort : une bonne petite bière avec un bretzel sont les bienvenus en attendant que les dames de service, Agnès, Bernadette, Liliane et Nicole apportent le pique nique préparé par le chef du Loejelgucker, avec en entrée un excellent potage qui met du baume au corps après toute cette « mouillasse » ! Du café et des tranches de gâteau apportés par Agnès, complètent le déjeuner et voilà nos sportifs prêts à reprendre la route. 

 

A peine sont ils repartis que le ciel déverse une pluie diluvienne : nos vaillants cyclistes s’abritent par deux fois sur le chemin du retour et malgré ces arrêts parcourent la distance Molsheim – Marlenheim en un temps record : une bonne heure! 

 

L’effort se lit sur le visage de Cécile ! Et pour Michel, l’exploit continue. Non seulement, il est arrivé le matin de Wasselonne – il est vrai avec une pente descendante et un vélo électrique – mais contrairement au départ, il faut maintenant retourner chez lui, en haut de la colline ! Jean-Claude, toujours aussi dévoué, l’accompagne jusqu’à son domicile! Il faut reconnaître qu’il a fait fort, Michel : douze kilomètres de plus que ses compagnons d’infortune, qui eux-mêmes ont battu leur record avec 24 km en un jour! 

 

Un immense bravo à eux tous ! Et un grand merci aux dames de service ainsi qu’à nos coachs du cyclo-club toujours aussi dévoués.

 

 

 

Observations après cette répétition générale :

 

 

 

  1. prévoir une serviette pour éponger la pluie ou la transpiration, et du linge de rechange (t-shirt, pantalon) dans les porte-bagages du vélo.

  2.  ??? Si vous avez d’autres remarques, elles sont les bienvenues !

     

     

     

     

 

Article DNA 1° août 2014, Saverne

 

----------------------------------------------------------------

 

6 août 2014 Les entraînements continuent!

 

 

 

Même si notre reporter-photo et voiture balai attitrés, Marie-Rose, était absente cette semaine, nous étions trois, ce mercredi 6 août, Michel, Alain D. et moi pour un nouvel entraînement. 

 

Sous un ciel très clément, une température adaptée à une sortie, toujours accompagnés par nos valeureux « entraîneurs » Jacques, Jean-Claude et Jean-Paul, nous avons pris la piste cyclable.  Remarquez que chacun aurait pu avoir son coach personnel ! Ceci n’est certes pas le cas, car nous ne sommes qu’une petite équipe, mais une équipe très solidaire et avec une très bonne entente entre nous. 

 

Nous avons pris le départ à Marlenheim pour Romanswiller que cette fois-ci nous avons atteint tant bien que mal grâce à l’encouragement de toute l’équipe. C’est avec  fierté que j’ai pu ainsi profiter d’une plus longue descente !  

 

Pour varier un peu les plaisirs, Jacques nous a fait faire quelques exercices pour nous mettre en confiance sur nos montures : lâcher une main, balancer les pieds, rétro-pédaler, tourner la tête pour apprécier le paysage et respecter les stops….. 

 

C’est de bonne humeur que nous avons rallié notre point de départ.  

 

Nous avons rendez-vous pour un nouvel entraînement la semaine prochaine au départ de la Gendarmerie de Wasselonne, pour être au mieux de notre forme le jour J ! 

 

Bonne semaine à tous et à mercredi le 13 août à 9h à Wasselonne !

 

 

 

Cécile

 

 

 

 

----------------------------------------

 

 

Des nouvelles de nos ami(e)s de Tours qui participeront au Vélo Tour

 

 

Bonjour à toutes et tous

 

 

Nous, l’équipe tourangelle formée de 5 membres

venons vous donner quelques nouvelles.

 

 

Nous avons effectué une rando vélo, lundi 31 juillet.

 

Départ à 10 h 30 de Tours pour la destination de Savonnières. Parcours de 28 kms effectué en 2 h 15

 

Le trajet "aller" nous a  fait prendre conscience de nos faiblesses :

·         Respiration à travailler encore et encore

·         Prise en mains du vélo, à parfaire

 

Le pique nique a été l'occasion de mieux nous connaitre.

 

Trois gouttes de pluie voulaient nous faire peur mais, tout de suite, les nuages se sont dispersés et sommes revenus sans encombre mais essoufflés......

Nous en concluons qu'il faudra recommencer si nous voulons porter haut la bannière tourangelle!!!!!!

 

Nous vous souhaitons un très beau mois d'août.

 

Cordialement.

 

Toute l'équipe tourangelle.

 

------------------------------------------------------------------------------------

 

 

Les roues tournent……

 

 

Ce mercredi 13 août, nous nous sommes retrouvés à Wasselonne devant la gendarmerie.


Belle surprise, Jean-Yves qui habite à Wasselonne est venu renforcer les effectifs !

C’est donc encadré par nos trois « anges-gardien » : Jacques, Jean Claude et Jean-Paul que

Gilbert, Joseph, Jean-Yves et moi avons abordé cette nouvelle étape.

 

Jacques avait prévenu qu’elle serait un peu plus difficile. Nous avons pris la direction de Romanswiller pour revenir sur Wasselonne. Quelques dénivelés plus prononcés m’ont fait mettre pied à terre tandis que les messieurs se sont montrés plus vaillants !

 

Ce parcours partiellement nouveau était l’occasion pour Jean-Claude de nous donner des explications sur l’historique d’une usine nichée dans un cadre de verdure au bord de la Mossig : tantôt moulin, puis briqueterie etc...

Pendant ce dernier arrêt, le ciel s’est fait menaçant et quelques gouttes de pluie nous ont fait reprendre la route. Nous sommes revenus « douchés » bien  moins quand même que lors de la répétition générale.

 

Prochaine sortie mercredi prochain le 20 août aux Roseaux à Marlenheim.

 


Voici quelques uns des rescapés de l’équipe abrités dans le coffre de la voiture !

   

La Fine équipe.

L’échappée belle….du 20 août 2014

 

 

 

Ce mercredi matin 20 août, nous étions 4 : Michel, Joseph, Gilbert et moi, toujours accompagnés de nos irremplaçables moniteurs, Jacques, Bernard et Jean-Claude à prendre le départ aux Roseaux à Marlenheim.

 


Du changement au menu pour cette sortie : prendre les routes pour s’intégrer à la circulation, heureusement peu dense sur ces départementales qui sillonnent à travers champs. Pari réussi, mais encore de la discipline à acquérir.

 



Notre trajet de 13 km nous a fait traverser des villages fleuris,

même par quelques enjoliveurs dont l’usage a été détourné à Scharrachbergheim.

 

 

 

Au détour d’un champ de maïs, nous avons fait une courte halte à une petite chapelle. Autre surprise pour un peu on se croyait en Australie,  mais non on est bien à Irmstett : des émeus !

 

 

 

Après 10 km le peloton s’étire un peu car les forces diminuent mais la petite poussette dans le dos permet d’atteindre le point de départ. Merci Jean-Claude !

 

Rendez-vous vous est donné mercredi prochain le 27 à Scharrachbergheim  à 9h, un nouveau parcours en gestation ?

 

Lors de cette sortie, Marie-Rose souhaite encore éclaircir  quelques points et répondre à vos dernières questions pour le bon déroulement de notre Vélo-Tour.

 

Merci à tous les protagonistes d’être présents dans la mesure du possible.

 

A mercredi prochain…….

 

 

 

 

 

 

 

 

27 août record battu

RECORD BATTU………

 

 

Ce mercredi 27 août, nous avons battu un record, le record du nombre de participants : pas moins de 6 ! Beau présage pour notre prochain défi. Jean-Claude, Jean-Paul et Bernard ont encore affronté le mauvais temps pour nous accompagner.

 

 Nous étions 6 IR à prendre le départ de Scharrarchbergheim : Alain D., Michel, Joseph, Gilbert, Marie-Jeanne et moi.  Bel exploit pour Marie-Jeanne revenue de cure, elle force le respect d’avoir parcouru les 13 km sans avoir jusqu’à présent jamais pu nous accompagner sur tout le trajet !  Félicitations !

Notre parcours, pour une partie déjà pratiqué lors d’autres entraînements, nous a fait passer dans les vignes du côté de Wolxheim. Au passage, nous avons relevé l’absence de la statue du Sacré-Cœur au sommet d’une des collines. Jean-Claude nous a expliqué que la dorure est en cours de rénovation. Nous avons longé la Bruche très tumultueuse alors que d’habitude le débit est nettement moins important en été : sous les petits ponts en bois il se formait même des cascades.


Après notre circuit, nous nous sommes retrouvés chez Marie-Rose. Comme de coutume, elle pense à notre confort physique en nous accueillant avec un apéritif qui nous a requinqués.

 

 C’était surtout l’occasion de mettre au point les détails pratiques de notre épopée puisque le jour J approche à grands pas. Il faut transporter les vélos, les bagages, disposer d’une voiture pour le retour des coachs, toujours aussi prévenants.

 

Il ne nous reste plus qu’un seul entraînement avant notre EXPLOIT, dont on commence à parler dans les journaux régionaux.



Rendez-vous est pris pour mercredi le 3 septembre à Scharrachbergheim.

 

 

Article DNA du 27/08/2014 page région

Alsace Thérapie par le sport.

Gonflés à bloc

 

 

Pour ses 30 ans, l’association des membres insuffisants respiratoires d’Alsace (Amira) organise une boucle cycliste entre Strasbourg et Obernai du 13 au 16 septembre.

 

Faire parcourir près de 100 kilomètres à vélo à des personnes ayant du mal à respirer, telle est l’idée de l’Amira. Ont-ils perdu la tête ? Non.

Ce qui motive l’association, c’est la santé de ses membres, atteints de broncho-pneumopathie chronique obstructive, ou BPCO.

« Ces 25 kilomètres par jour, cela représentera une victoire sur leurs doutes et leurs appréhensions »

Peu de gens connaissent ce type de maladies, et pourtant, si vous êtes majeur et lisez ces lignes, il existe de 6 à 8 % de risques pour que vous soyez atteint. La BPCO se déclenche généralement après 40 ans et est causée à 80 % par le tabagisme, la pollution atmosphérique jouant un rôle aggravant. Le principal symptôme est une diminution du souffle pouvant aller jusqu’à l’insuffisance respiratoire, due à un blocage progressif des bronches.

La BPCO est aujourd’hui irréversible à moins d’une greffe de poumons, mais exercer une activité physique adaptée permet d’améliorer la résistance à l’effort. En d’autres termes, faire fonctionner ses muscles permet aux personnes atteintes de moins s’essouffler lors d’activités quotidiennes, et augmente donc leur autonomie.

Tentative de record du monde

« La plupart du temps, ces malades font peu d’efforts de peur de se fatiguer. Il faudrait faire l’inverse » dit Arsène Chatel, vice-président de l’Amira et lui-même ancien malade ayant eu la chance de bénéficier d’une double greffe des poumons.

Pour la première édition du vélo-tour, l’association propose aux participants de parcourir une boucle en huit étapes d’une demi-journée chacune. Les pédaleurs partiront de Strasbourg et passeront notamment par Molsheim, Obernai et Erstein avant de revenir sur Strasbourg. Pour motiver les troupes lors de la journée de dimanche, Philippe Poncet va tenter de battre le record du monde de distance parcourue à vélo sous oxygénothérapie. Il sera accompagné de Christian Seznec, ancien lieutenant de Raymond Poulidor. Au-delà des bénéfices thérapeutiques de la sortie cycliste, il s’agit aussi de renforcer le mental des personnes atteintes de BPCO, souvent trop isolées. Selon Arsène Chatel, « bien sûr, 25 kilomètres par jour, c’est peu, mais ces 100 kilomètres en quatre jours, cela représentera un exploit pour eux. Une victoire sur eux-mêmes, leurs doutes, et leurs appréhensions. »

par Robin Lambert, publiée le 27/08/2014 à 05:00

 

 

 

3 septembre, dernier entrainement

 

Dernier entraînement…

 

 

 

Mercredi 27 août : dernier entraînement avant l’exploit!

 

 Nous étions à nouveau 6 membres de l’AMIRA : Marie-Jeanne, Alain D,  Gilbert, Joseph, Michel et moi, avec notre équipe de coachs au complet : Jacques, Jean-Claude, Jean-Paul et Bernard.

 

Un fort vent de face n’a pas entamé notre détermination. Certes, cette bise a quelque peu réduit notre souffle car il fallait fournir plus d’efforts.

 

 Mais nos moniteurs avaient trouvé une variante à notre trajet en nous faisant passer dans Marlenheim ce qui  nous a un peu protégés du vent.
Nous avons fait une petite halte à côté du stand de tir de Wasselonne et sommes revenus par la piste cyclable à Scharrachbergheim. Le retour, avec le vent dans le dos, était plaisant ! 

 

Sur la fin du parcours, l’esprit de compétition a donné des ailes à Gilbert. Il  voulait passer vainqueur sur la ligne d’arrivée, mais Jacques, devinant son intention, a sorti le grand jeu, profitant de sa condition de cycliste chevronné, et l’a coiffé sur le poteau, lui  ravissant le maillot jaune ! Na ! 

 

Si malgré des moments difficiles – un peu moins au fil des entraînements – nous avons tous progressé, il nous reste maintenant à faire la démonstration de notre forme « olympique » !
La volonté y est, espérons que la météo nous soit favorable.

 

 C’est avec un grand plaisir et une certaine impatience que nous attendons nos amis « de l’intérieur » pour ensemble mener à son terme ce défi que notre présidente a souhaité pour marquer le 30° anniversaire de l’AMIRA et pour faire connaître la BPCO au grand public !

 

Nous lui devons un grand merci ainsi qu’à Arsène pour la partie logistique, administrative et matérielle de cette manifestation qui a exigé beaucoup de temps et d’énergie.

 

 Egalement, un merci très chaleureux à Bernard, Jacques, Jean-Claude et Jean-Paul pour leur disponibilité et leur grande patience sur toute cette période d’entraînements. Merci plus particulièrement à Jacques, qui a élaboré le parcours adapté à nos capacités.

 

Un merci très sincère aussi à tous nos amis d’autres régions de France, qui ont répondu favorablement à notre appel, bravant tant de kilomètres pour nous épauler dans notre entreprise. Le nombre faisant la force, nous espérons pouvoir relever le défi que nous nous sommes lancé!