BPCO : L'EMPOISONNANTE, VOIRE LA TUEUSE!

 

 

 

"Vous toussez, vous expectorez, vous êtes essoufflé?- Ben... comme tout le monde!" répondent les malades au médecin. Cette banalisation des symptômes explique la difficulté à détecter la maladie à ses débuts, explique le pneumologue, Dr Hutt, dans sa conférence du 4 mai à Erstein. Résultat : les deux tiers des malades s'ignorent et ne se sentent pas concernés par cette pathologie. Pour d'autres qui se savent atteints, c'est le déni, car il faudrait arrêter la cigarette, première cause de la BPCO, et cela ils préfèrent l'ignorer! Ces deux attitudes expliquent au moins en partie le peu d'écho de notre conférence malgré un battage médiatique bien orchestré et le soutien de la commune d'Erstein. Malgré ce flop, les intervenants, le Dr Hutt, Kevin Algeyer, le professeur de sport, l'équipe d'Adiral, le prestataire, Mme Muller Kruchen, la tabacologue, se sont pleinement investis pour expliquer l'évolution de la BPCO, ses causes, ses conséquences, les traitements, dont le réentraînement à l'effort et la nécessité de l'arrêt du tabac, en particulier les moyens d'y parvenir.

 

Un grand merci à eux. Quant à l'AMIRA, il faudra impérativement changer de stratégie pour attirer le public!