CONFERENCE A DRULIGEN

 

Sur invitation du Dr Insel, l'AMIRA a pu se faire connaître un peu en Alsace Bossue. Ce médecin généraliste met à profit sa retraite pour organiser des conférences sur le thème de la santé. Pour les problèmes respiratoires, elle a fait appel au Dr Brolly, médecin chef pneumologue à l'hôpital de Saverne. Dans ce cadre, l'AMIRA a été invitée à procéder à des mesures du souffle avant la conférence et à témoigner du vécu d'un malade atteint de BPCO.

 

Le 6 avril, peu après 19h, la salle polyvalente place Martzolff à Drulingen a accueilli les premiers participants qui se sont dirigés spontanément vers notre stand pour faire mesurer leur capacité respiratoire. Bien qu'il s'agisse de seniors, les résultats étaient satisfaisants. Quelques rares personnes avaient des scores inférieurs à la normale, mais elles se savaient atteintes d’asthme ou de BPCO.

 

Aux environs de 20h débute la conférence du Dr Brolly. Malgré des problèmes techniques - il n'a pu utiliser sa clé USB qui contenait le programme de la soirée - il a su capter l'attention de l'auditoire. Après l'explication du rôle du poumon - à l'aide d'un schéma rapidement exécuté à la main sur un tableau blanc - il présente les différentes pathologies respiratoires, dont le cancer, la BPCO (bronchite chronique/emphysème), l'asthme, la fibrose pulmonaire et d'autres plus rares. Il précise les divers traitements, leur coût exorbitant parfois - notamment pour le cancer - et les chances de réussite de la greffe. C'est ainsi que nous apprenons que le pronostic est particulièrement favorable dans le cas des malades atteints de fibrose pulmonaire.

 

Le public a pu poser des questions à loisir. Le nombre limité de l'auditoire - une trentaine de personnes - favorisait la proximité et a facilité le dialogue.

 

La soirée se termine par le témoignage de Mme Schaeffer, atteinte de BPCO, diagnostiquée depuis plus de 20 ans. Son médecin traitant lui avait prescrit à l'époque un bronchodilatateur mais sans parler d'arrêt du tabac. Quatre ans plus tard seulement, on l’a dirigée vers un pneumologue qui dépiste son emphysème. Depuis, elle se "bat" au quotidien pour essayer de garder la forme - autant que faire se peut! - en pratiquant de la marche, du vélo d'appartement et des activités physiques adaptées.

 

Le verre de l'amitié offert aux participants a conclu cette soirée fort enrichissante.