Joyeuses Pâques

 

 

 

Quoi de plus naturel en ce temps de Pâques que de visiter une chocolaterie! C'est pourquoi l'AMIRA a réservé une visite guidée de l'entreprise Bockel à Saverne. Trente quatre membres attendent ce vendredi matin 7 avril sur le parking du site.

 

C'est le patron lui-même, Monsieur Jacques Bockel, qui nous accueille. Parti de rien, cet autodidacte a créé son entreprise en 1985 et ouvert un magasin à Saverne en 1992. Grâce à une créativité débordante , il a collectionné les prix et les trophées , soutenu en cela par une équipe dévouée. Même l'incendie de 2014, qui a complètement détruit son entreprise, n'a pas entamé son dynamisme. Il en a profité pour agrandir davantage encore son atelier. Il existe désormais de nombreux points de vente dans l'est : Strasbourg, Mulhouse, Metz, Nancy...

 

Après cette présentation orale, une projection couvrant trois murs nous fait découvrir les origines des fèves de cacao, leur plantation, leur récolte, le traitement... Si vous avez une bonne mémoire, vous savez désormais tout, tout, tout sur le cacao!

 

Après la projection du film, le "capitaine" comme il se désigne lui-même, nous invite à le suivre dans les ateliers. Là, nous assistons à une démonstration de confection de cerises au kirsch. La pâtissière trempe les griottes dans un bain de sucre glace à l'alcool - en prenant bien soin de ne pas les enfoncer jusqu'à la tige, afin d'éviter l'évaporation - puis successivement dans deux couches de chocolat liquide à une température très précise. Pour finir, elle les pose sur un lit de "mini-gravillons" de chocolat. Mais elles ne pourront être dégustées qu'au bout de trois semaines lorsque sucre glace et chocolat se seront intimement mariés. Tout au long de la visite, nous avons pu constater que pour préserver la qualité du produit, le travail est encore très artisanal.

 

Le tour de l'atelier s’achève par la fabrication d'une tablette de chocolat, coulée dans un moule. Chaque membre transporte la sienne avec précaution avant de la personnaliser avec divers ingrédients, comme vous pouvez le voir sur la photo. Il ne reste plus qu'à apposer l'étiquette portant son nom avant que notre "création" passe dans une sorte de frigo qui fige les éclats de noisette, de pistache, d'écorce d'orange... sur la tablette.

 

La visite se termine par un tour au magasin, qui en ce temps de Pâques déborde de spécialités alléchantes. Inutile de préciser que la tentation est forte!

 

Peu après, nous nous retrouvons dans le cadre contemporain du restaurant :"Les Eclusiers" où nous attend le déjeuner d'un excellent rapport qualité-prix.

 

Conclusion des membres : "Très chouette journée : à refaire!"