UN BAIN DE FOULE!

 

 

 

Cette année encore, pour la 4e fois, nous avons honoré la tradition en nous regroupant pour un déjeuner asperges!

 

Mais auparavant, nous avons visité la Villa Météor à Hochfelden, puisque - pour des raisons d'hygiène - on ne peut plus pénétrer dans la brasserie! Nous nous étions regroupés à 38 dans le hall d'accueil, où l'hôtesse nous a expliqué le circuit numéroté sur un dépliant. Et en avant, la promenade de découverte!

 

Dans le jardin se déploie la houblonnière - dont les plants atteignent des hauteurs jamais observées dans la nature - mais aussi la source d'eau, élément indispensable pour la fabrication de la bière, ainsi que le champ d'orge dans un joli décor fleuri. Hélas, vu la température extérieure plutôt "fraîche", nos membres se sont rapidement réfugiés dans la villa. Au rez-de-chaussée, un film retrace la saga familiale des Haag, à la tête de l'entreprise depuis 8 générations. Leur devise et leur fierté, c'est " l' Indépendance " de cette brasserie, fondée en 1640, la plus vieille de France!

 

Depuis la cour d'honneur, on peut admirer, à travers les baies entièrement vitrées, la salle de brassage avec ses chaudrons en cuivre étincelant! Puis, on découvre les caves de fermentation et de maturation, la filtration et le conditionnement avant de finir au grand bar pour une séance de dégustation. On nous avait promis qu'il y aurait des bières pour tous les goûts. Moi, qui ai horreur de la bière, je n'y croyais pas! Eh bien, si, c'est vrai! Mais j'avoue que cela n'avait plus de bière que le nom!

 

Nous nous sommes ensuite rendus à Woellenheim au restaurant-magasin de vente, le "Gaveur du Kochersberg" qui en ce dimanche 13 mai célébrait la fête de l'asperge et pour l'occasion accueillait plusieurs centaines de convives dans une grange au confort quelque peu rudimentaire. Nous commencions à regretter le choix du lieu! Mais le potage d'asperges nous a réchauffés et une armée de jeunes du village, souriants et véloces ont assuré un service d'une efficacité irréprochable : les plateaux repas, richement garnis d'asperges, de deux jambons et de deux sauces ont circulé à toute allure. Et le dessert de fraises, de compote de rhubarbe, d'une boule de glace coiffée de chantilly a été unanimement apprécié! Et même le chanteur a réussi à entraîner la foule par des rengaines, dont certaines typiquement alsaciennes.

 

Pour un bain de foule, c'était un bain de foule... décibels y compris!