LE DROIT DE REVER !

 

 

 

 

 

Forts de notre expérience de la galette de l'an passé, nous avons accueilli nos membres dès l'entrée avec un café ou une tisane et des bredele "survivants" des fêtes de fin d'année ! Vu la température extérieure, ces boissons chaudes compensent la froidure extérieure ! Puis, le temps d'échanger les vœux, de prendre place dans son groupe d'amis et la correction du rallye de l'été dernier commence.

 

Elisabeth et Simone nous emmènent ensuite en voyage en Afrique de l'Ouest qu'elles ont traversée deux mois plus tôt ! Leur diaporama bien étoffé nous fait découvrir la Namibie aux paysages très divers : de grandes étendues désertiques, des dunes de sable, des falaises rocheuses et escarpées, le littoral atlantique où se reproduisent les colonies de phoques, des réserves animalières regorgeant de gnous, de gazelles, d'impalas mais aussi - plus rarement - des girafes, des éléphants, des rhinocéros, des autruches...

 

Elles attisent notre convoitise en nous faisant visiter leurs lodges plus luxueux les uns que les autres. Elles nous font également découvrir une peuplade qui ne se lave pas, mais s'enduit tous les jours d'une lotion à base de crème, de boue et d'herbes odorantes, ce qui leur fait une jolie peau cuivrée. C'est avec nostalgie que nos deux touristes se souviennent de la gentillesse et de la tolérance des habitants et de ce pays contrasté aux couleurs somptueuses. Merci à toutes deux de nous avoir fait partager leur voyage.

 

Entre temps, l'heure du goûter a sonné et les galettes sont servies. Les premières fèves apparaissent, mais la 6e reste introuvable! (Je soupçonne fort un tricheur parmi nos membres!) Chaque tête couronnée choisit alors son conjoint et les couples se regroupent pour la photo traditionnelle, ces dames ravies par leur pot de primevères et ces messieurs déçus (?!) par leur bouteille de jus de pommes ! Pas d'orgies à l'AMIRA : qu'on se le dise !

 

Comme le ciel reste lumineux, les convives n'ont aucune hâte de rentrer et Gilbert et Bernadette en profitent pour faire défiler leurs diapos du rallye. Mais, nous sommes en janvier et l'obscurité finit malgré tout par convaincre les chauffeurs de reprendre le volant. C'est ainsi que se termine cette aimable récréation!