1984 

Poussé par les professeurs SAUTER, MANTZ et le Dr Mme VUILLEMIN de l’ADIRAL, Gilbert SCHAAL, grand insuffisant respiratoire trachéotomisé, décide avec une « bande de copains », Hubert DENNI, Roselyne MARCK, M-France MAZIER…, de fonder une association d’insuffisants respiratoires en Alsace.

4 octobre 1984 : La première Assemblée Générale constitutive a lieu à Strasbourg : elle réunit une quarantaine de membres.

 

1985

Parution du premier numéro de « SOUFFLE D’AMITIE », le bulletin de l’Association

Flèche bas Flèche haut

1986

Une date douloureuse : le 27 août le président fondateur, Gilbert SCHAAL  décède. Mme Schaal, fidèle à la mémoire de son mari, reste cependant très active dans l’association, notamment pour la préparation des fêtes de Noël. Hubert DENNI prend le poste de président.

1987 

Création de l’antenne à COLMAR

Des contacts sont pris avec d’autres associations en France.

Première fête de Noël : l’association compte 260 membres, dont une centaine d’IR. Désormais, seuls, les malades alités bénéficieront du portage à domicile des cadeaux de Noël

1988 

Juillet : première participation de l’AMIRA au pélépolio.  

Septembre : première Assemblée Générale Statutaire de la FFAAIR : Hubert DENNI, qui a contribué à sa création, en est le Vice-Président.

 

1989

Deux fêtes de Noël, l’une à Strasbourg et l’autre à Colmar

 

1991

Baisse des adhérents non insuffisants respiratoires : d’où quelques difficultés financières

 

1992

Premier séjour de vacances de la FFAAIR

15 octobre : première Assemblée Générale de l’AIRSA à Mulhouse.

1992 – 1993

Vente de pin’s pour l’achat d’un premier ordinateur

 

1994

L’AMIRA fête ses 10 ans d’existence et organise le troisième Congrès de la FFAAIR à Strasbourg.

H. Denni et M-France Mazier connaissent de sérieux problèmes de santé.

Brigitte et Roland DOUGADOS apportent leur précieuse contribution à l’élaboration du « SOUFFLE D’AMITIE »

 

1997

Sur l’insistance de Roland DOUGADOS, le secrétaire, Hubert DENNI, et surtout Marie France MAZIER, acceptent finalement dans le journal Souffle d'Amitié des insertions publicitaires à caractère médical, et celle du Crédit Mutuel. Ces rentrées d'argent ont largement contribué à redresser le budget de l'AMIRA, quelque peu en difficulté.

 

1998

Sous l'impulsion de Roland DOUGADOS et avec l'aide de Bruno ESCOUBES, une conférence est donnée à Strasbourg, sous le patronage du Lions Club Kléber, pour mieux faire connaître les problèmes liés à l'insuffisance respiratoire.

La fête de Noël doit être annulée à Strasbourg, faute d’un nombre suffisant de participants. Elle est cependant maintenue à Colmar.

1999

Camille MARSAT, un nouveau trésorier, vient compléter l’équipe du CA.

A l’aube du 3ème millénaire, l’association totalise 410 membres, dont 230 insuffisants respiratoires. Malgré cela, on compte une désaffection des membres, lors des Assemblées Générales.

2002

L’association déplore le décès de Jean-François INGOLD, qui a participé pendant de longues années à l’élaboration du « SOUFFLE D’AMITIE », notamment pour la rubrique « Philatélie » et les mots croisés, et celui de Camille MARSAT, qui a assuré la trésorerie avec la compétence d’un professionnel. Hervé TURILLON prend la relève.

Création du réseau BPCO France auquel l’AMIRA participe activement. 

 

2003

Une année difficile ! Plusieurs membres du bureau sont malades, la fête de Noël est annulée et l’AG doit être reportée en 2004.

 

2004

Cette année là aurait dû être célébrée dans la joie, puisque l’association entrait dans sa vingtième année. Elle se transforme en année de deuils : Hubert DENNI, Roselyne MARCK, Roland DOUGADOS.

20 janvier : décès du Président, Hubert DENNI, qui a œuvré pendant vingt ans pour l’existence de l’AMIRA

20 mars : disparition de Roselyne MARCK, Vice Présidente et Trésorière Adjointe Le 23 avril, M-France MAZIER accepte le poste de Présidente.

Le 23 octobre, a lieu en l’église de Dambach la Ville une cérémonie religieuse, avant la pose des plaques commémoratives, et un repas à Dieffenthal, auxquels assistent la secrétaire et le président de la FFAAIR : Marie-Agnès Wiss et J-Claude Roussel.

18 novembre : décès de Roland DOUGADOS, secrétaire, qui a œuvré pendant 12 ans pour l’association

2005

23 avril : Marie-France MAZIER préside pour la première fois l’Assemblée Générale

L’AMIRA a créé son site et possède une adresse e-mail

2006

21 mars :

la présidente participe à de nombreuses manifestations, dont le congrès de pneumologie en Italie à Stresa.

Le 16 novembre, elle sera au premier congrès sur la poliomyélite, étant elle-même atteinte de cette maladie.

 

2007

Encore une année ponctuée de deuils !

21 février : décès de Hervé TURILLON, trésorier, lourdement handicapé, mais toujours prêt à défendre la cause du handicap

Au début de l’été, M-France a la joie de participer au 10ème pélépolio, mais le 12 août, elle décède subitement. L’association perd le dernier de ses membres IR fondateurs de l’AMIRA.

2008

Une année de flottement ! Deux membres du Conseil d’Administration, Gilbert GERHARD et Daniel BINDER se succèdent à la présidence.

 

2009

Une nouvelle équipe a pu se constituer et semble suffisamment soudée pour reprendre la direction du navire et organiser le 25ème anniversaire de l’AMIRA

 

MADAME SCHAAL :

VICE-PRESIDENTE D’HONNEUR

« Les Terrasses » à Wangenbourg, le 18 avril 2009

Madame la Vice-Présidente et chère Madame SCHAAL,

 

C’est avec une profonde reconnaissance que nous voulons aujourd’hui, à l’occasion du 25ème anniversaire de l’AMIRA, vous rendre hommage pour l’engagement, le dévouement et la fidélité qui n’ont cessé d’être les vôtres envers notre association, depuis sa création par votre époux Gilbert SCHAAL, notre Président fondateur.

 

C’est en effet, grâce à l’initiative de Gilbert SCHAAL, aidé par les membres de l’équipe de bonnes volontés qu’il a su mobiliser à l’époque, que nous pouvons encore aujourd’hui apporter aux membres de l’AMIRA un peu de réconfort en brisant, à la mesure de nos moyens, leur isolement et en leur redonnant goût, malgré leurs handicaps, aux relations avec les autres, que ceux-ci soient malades ou bien portants.

 

N’oublions pas en effet que le pire des handicaps est l’isolement, le repli sur soi-même, et qu’un peu de convivialité peut parfois constituer un apport non négligeable à l’efficacité d’un traitement thérapeutique.

 

N’oublions pas non plus, – et, encore une fois, vous êtes directement concernée, chère Madame – le rôle important joué par les conjointes et conjoints de nos membres insuffisants respiratoires dans l’accompagnement de tous les jours.

 

Pour tout cela, nous avons l’immense plaisir de proposer aux membres de l’AMIRA réunis ce jour, 18 avril 2009, en Assemblée Générale, de vous décerner le titre de Vice-Présidente d’Honneur de notre association.